Pourquoi les hommes y comprennent rien aux femmes

Publié le par Lilla

 















 




 







 

 








 

 


 

 

 


 

 

 











 




 




 

 

 



 

 

  

 

 
 

 

 

 
















 

 

 

 

 

 
HA!
D'abord, cette note n'existerait pas sans cet article formidable et génial de J. BORDAT, qui est ici (clic).
Et puis, tous ces gifs de chats viennent de . (sauf celui d'Aristote que j'ai fait moi même, en massacrant l'Ecole d'Athènes de Raphaël).


Evidemment, je dis "les hommes", "les femmes", je fais des généralités pour qu'on se comprenne bien, mais je sais bien que la réalité est plus compliquée que ça... Par exemple, une femme peut endosser le discours que j'ai qualifié de "masculin", et inversement (et dans le cas de la "BD girly", c'est encore plus vrai). La réalité est plus nuancée, mais aujourd'hui j'ai raconté tout ça sous forme de blague, alors, wé, j'ai grossi le trait.

Ensuite, si vous voulez, j'ai les références biblio des arguments que j''ai (vite fait) exposés:
D'abord, comment poser une question avec "Pourquoi" et "hommes" dedans, sans IMMEDIATEMENT penser à Vitaa ?
Ensuite, je n'ai pas resorti Aristote, je me suis rappelée qu'à la fac, on avait parlé de cette catégorisation homme/ femme (je crois que c'est dans La Politique, mais comme j'ai pas vérifié, j'en mettrais pas ma main à couper), je me suis contentée de lire Nancy Huston, et son Journal de la Création qui en parle et qui est très bien aussi.

Daniel Arasse, dans son Histoires de Peintures, rappelle que dans la procéation, le sperme était associé la forme, l'esprit, alors que la femme donnait la matière (Il rejoint d'ailleurs Françoise Héritier et son Masculin/ Féminin sur la question).
Le petit bout de tableau, est un morceau de La Vierge du chancelier Rolin, de Jan Van Eyck.



Sinon, il faut que je vous parle de ma copine Cécile, qui est un véritable mentor en terme de réflexion et lecture féministe. En plus elle a un site et un chat qui s'appelle Pistache.


Voilà, c'est fini pour aujourd'hui.
La prochaine fois, on parlera de Tal, youpi!




Commenter cet article

maquiller 17/09/2014 10:33

J'ai adoré cette histoire félinement illustrée, à tel point que c'est un chat que je voudrais être désormais, car mâles ou femelles ils ont la belle vie eux ^^

Nepsie 03/12/2013 16:58


Ahahah !


Superbe cette note, même si tes dessins n'y sont pas !


 

Lilla 03/12/2013 20:07



Ooh merci, c'est très cool! (et pareil pour les tweets aussi, c'est très chouette!)



Antonin 03/12/2013 15:56


Bonjour professeure ,


J'ai cliqué sur le lien remplis de gif lolcat en toute innocence et ignorance et ce fut bien. Faut dire qu'en plus de mon amour pour les chats, je suis aussi un individu de sexe masculin qui se
demande parfois d'ou lui viennent ses tendances mysogines. Ah oui parce qu'ont a beau être totalement d'accord avec l'idée de l'égalité des sexes, quand on a évolué dans une
culture sexiste on a parfois un peu de mal à faire face à nos préjugés. Du coup, pour arrêter d'avoir le tournis je me suis demandé aussi d'où pouvaient bien venir ces
tendances (avec un tout autre angle d'approche et moins de chats):


http://fouillerdanslespoubelles.blogspot.fr/2013/04/de-la-misogynie-comme-vexation-anton.html


 

Lilla 03/12/2013 20:06



Ah bah voilà, on dirait du Nancy Huston (oui je suis allée lire ton billet)! C'est en partie son propos dans Le Journal de la Création, peut être que ça te plairait :)



tachyo 03/12/2013 15:37


En fait, le bleu est aussi associé à la vierge et même plus souvent. Un joli bleu layette, je crois qu'il était lié à la spiritualité, c'est dire.

Lilla 03/12/2013 20:06



Effectivement le bleu est aussi associé à la Vierge, j'ai d'ailleurs eu beaucoup de mal à trouver une représentation de la Vierge dans laquelle elle n'est couverte que de rouge (j'en avais besoin
pour illustrer mon propos). C'est souvent dans l'Annonciation qu'on trouve la Vierge drappée et de bleu et de rouge : c'est très logique d'ailleurs. On sait que Dieu crée avec sa paorle ("Que la
lumière soit, et la lumière fut"). Aussi, quand l'Ange annonce à Marie qu'elle va avoir l'enfant de Dieu, il la féconde en fait avec cette même parole. Oui, parce que la Vierge est fécondée
aussi, mais elle est fécondée par la parole (ce qui lui permet de rester pur d'ailleurs). Donc, dans les représentations de l'Annonciation, ce que le peintre montre c'est la Vierge déjà enceinte,
ou en train d'être fécondée. Et comme toute femme fécondée, selon le principe aristotélicien que notre culture a adopté jusqu'au XIXe siècle, elle donne certes la matière, mais dans son ventre,
elle "unit" cette matière à un esprit (qui a été donné par le père). La Vierge enceinte ne fait pas exception : femme, elle porte en elle le sang (donc le rouge), la matière. Future mère, elle
contient l'esprit qui lui a été transmis par le principe du Père, ici, Dieu (donc le bleu). C'est de l'union entre ces deux principes, et de ces deux couleurs, que peut naître Jésus. En associant
le bleu ET le rouge à la vierge Marie, on reste dans une pure tradition aristotélicienne.
Voilà :) 



maadiar 03/12/2013 15:21


Ouaich, Lilla, juste, micro correctif, c'est dès la Première Guerre Mondiale que les fâmes elles ont travaillé dans des usines ET réclamé le droit de vote (c'est les premiers mouvements massifs
de "suffragettes", la première assoc de "suffragette" c'est 1903 en Angleterre, 1918, le droit de vote est accordé aux femmes de plus de 30 ans en Angleterre, aussi). En France, il faut
effectivement attendre 1944 pour que le droit de vote soit accordé aux femmes. Mais il y avait eu des mouveent revendicatifs autour de 14-18, comme vus chez les Anglais. Mais la France des zhômes
elle avait bâché les fâmes en 1918.

Lilla 03/12/2013 19:55



Ah ben voilà, je savais que c'était la partie de la note qui péchait le plus. D'autant plus qu'à mon avis, cette évolution culturelle (changement du statut de la femme), est dû à la mutation de
pas mal de choses, et pas de l'apparition d'un évènement isolé qui serait l'unique déclencheur (la guerre, en l'occurence). On sait qu'il y a eu des tentatives avortées avant, genre Olympe de
Gouges, c'est bien que l'eau ne faisait que dormir...
Enfin bref, merci pour cette précision en tout cas!